Spécialiste de l'immobilier en Normandie
29 Juin

La location d’un appartement à Grandcamp-Maisy peut aussi intéresser un vacancier !

Vous avez un appartement à louer à Grandcamp-Maisy, commune située dans le département du Calvados en région de Normandie entre les plages d’Utah Beach et Omaha Beach ? Vous avez le choix entre la location de courte ou de longue durée.

Même si vous n’y êtes habitué, louer votre logement en bord de mer à des vacanciers peut aussi s’avérer être une solution rentable et ce, d’autant plus que, selon une étude menée par Amivac, portail d’annonces spécialisé dans les locations vacances qui a interrogé courant juin les Français pour savoir où ils comptent se rendre, dans quelles conditions et avec quel budget…, 70 % d’entre eux projettent de partir en vacances cet été et dans l’Hexagone !

« L’étude démontre que la crise Covid-19 a surtout amené près de 6 vacanciers sur 10 à changer leurs plans pour cet été : dates, destination, mais également une attention particulière portée sur les modalités d’annulation. Autre constat fort : les vacances « made in France » ont la cote auprès des vacanciers. Plus de 3 Français sur 4 opteront pour l’hexagone pour leurs congés d’été, notamment pour jouer le jeu et soutenir l’économie française », résume Séverine Amate, porte-parole Amivac, Groupe SeLoger.

53% des vacanciers sont en quête de grand air
Pour leurs vacances, 24 % des personnes interrogées rêvent de pouvoir s’adonner à des activités de plein air, dans le respect de la distanciation sociale et sans risquer d’être dérangées. Pour 53 % des Français, c’est le besoin de grand air qu’ils vont chercher à combler en partant en vacances et 29 % sont en manque espace…

“ La saison estivale en matière de locations vacances est certes bousculée par la crise covid, mais pour la majorité des vacanciers le rendez-vous est pris pour un été d’évasion tout en privilégiant les escapades en France. En parallèle, côté bailleurs, c’est intéressant de constater que même si 4 bailleurs saisonniers sur 5 s’attendent à ce que la crise sanitaire impacte le taux de remplissage de leurs locations, une large majorité (83 %) d’entre eux refuse de brader leurs logements, cet été. Seuls 15 % des propriétaires envisagent de baisser leurs tarifs locatifs et 2 % n’excluent pas de les augmenter ! ”, remarque la porte-parole d’Amivac.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée