Spécialiste de l'immobilier en Normandie
7 Oct

Un terrain à Barneville-Carteret : un beau point de départ pour un projet immobilier !

Vous avez acquis un terrain à Barneville-Carteret ? C’est un beau point de départ pour un projet immobilier ! Malheureusement, en octobre, si une quinzaine de banques a encore baissé ses taux de crédit de 0,15 % en moyenne, dans le neuf, et alors que vous vous apprêtez à construire, les nouvelles sont moins bonnes !

Le projet de loi de finances 2020 prévoit en effet la suppression du Prêt à taux zéro en zones détendues (B2 et C) dès le 1er janvier 2020. En attendant son examen à l’Assemblée, voici quelques conseils pour en profiter tant qu’il est encore temps…
PTZ en zone B2 et C : comment en profiter encore ?
Malheureusement, les premières banques commencent à informer qu’elles ne pourront plus traiter les dossiers avec prêts à taux zéro après une certaine date, allant de mi-octobre pour les plus prudentes à mi- novembre pour certaines d’entre elles.

« Globalement si vous n’avez pas encore entamé votre recherche de bien, il est déjà presque trop tard pour solliciter un PTZ, car les banques ne prendront plus de dossiers d’ici 1 mois à 1 mois et demi maximum », prévient Sandrine Allonier. Si la plupart des banques traditionnelles de réseau proposent des prêts à taux zéro, chacune fixe sa date limite en fonction de leurs délais de traitement des dossiers de crédit. Les banques en ligne pour la plupart ne proposent pas de prêt à taux zéro.

« La date limite de dépôt des dossiers qu’imposent les banques est liée à la complexité des formalités administratives nécessaires à la mise en place du prêt à taux zéro qui prend plus de temps qu’un prêt classique. Il faut donc prévoir un délai plus long. En outre, comme les plafonds de revenus à respecter pour obtenir un PTZ concernent les revenus fiscaux de référence de l’année N – 2, il faut que le dossier soit bouclé avant la fin de l’année… sinon il faudrait fournir de nouveaux justificatifs de revenus à partir du 1er janvier, obligeant à tout recalculer », explique Sandrine Allonier.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée