Spécialiste de l'immobilier en Normandie
28 Mar

Achetez un appartement à Barneville-Carteret !

Avant la réforme Macron sur la fiscalité de l’assurance-vie, il pouvait effectivement être pertinent, dans certains cas, de conserver son assurance-vie si celle-ci avait moins de 8 ans afin de bénéficier à plein des avantages fiscaux et abattements offerts pour la durée de détention (pour rappel, la fiscalité au-delà de 8 ans est de 7,5% + 17,2% de CSG/CRDS + un abattement sur les plus-values de 4600 € pour un célibataire et 9200 € pour un couple marié ou pacsé). Mais aujourd’hui…

Vous êtes titulaire d’un contrat d’assurance vie qui a moins de 8 ans et ne vous rapporte « presque » plus rien ? Vous vous demandez si vous avez intérêt à le garder ? Et si vous tentiez l’immobilier ? Pourquoi ne pas devenir propriétaire d’un appartement à Barneville-Carteret ? En l’occupant ou en le louant, l’avantage est le même : vous placez votre argent dans un produit qui rapporte.

Si les Français sont friands d’immobilier (près d’1million de transactions en 2018), ce n’est pas pour rien. Valeur refuge, il sécurise l’avenir, permet de préparer sa retraite et, surtout, il rapporte. Si vous achetez un appartement à Barneville-Carteret au bon emplacement, au bon prix, c’est certain, vous ferez rapidement une petite-value tandis qu’avec l’assurance-vie, c’est une autre histoire… celle-ci rapporte péniblement 1,6% !

Quel est alors l’intérêt de garder un produit financier s’il ne couvre même plus l’érosion monétaire?
63% des ménages français détiennent une assurance-vie et le montant moyen de l’épargne qui y est placée est de 90 000 €. Les assurances-vie continuent de séduire les Français alors même qu’elles sont très majoritairement investies en fonds euros dont les rendements, qui n’ont cessé de baisser depuis 10 ans, plafonnent péniblement à 1,6% en 2018, soit moins que l’inflation. Quel est alors l’intérêt de garder un produit financier s’il ne couvre même plus l’érosion monétaire ? Pourtant, des millions de Français persistent à conserver leur assurance-vie au prétexte que celle-ci a « moins de 8 ans ». De ce constat, est-ce judicieux de conserver son assurance-vie si celle-ci a moins de 8 ans et qu’elle ne rapporte presque plus rien ?

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée