Spécialiste de l'immobilier en Normandie
27 mar

Informez vos voisins sur la construction votre terrain à Barneville-Carteret !

AdobeStock_98206036

Faire construire fait fantasmer beaucoup de Français ! Voir sortir de terre sa maison, telle qu’on l’a voulue, choisie, rêvée… C’est toujours une aventure extraordinaire que de se lancer dans la construction d’une maison neuve. À condition que celle-ci ne devienne pas un gouffre financier.

Et pour que les coûts ne dérapent pas, la 1re chose à faire est de ne pas acheter le 1er terrain qui se présente à Barneville-Carteret. Construire coûte cher surtout si la configuration du terrain est compliquée. Avant d’acheter, faites le point sur certains éléments : le sous-sol, la pente, l’accès aux engins de chantier et enfin sur la viabilisation. Les acquéreurs n’y pensent pas toujours, mais il est indispensable de faire faire une étude de sol afin de s’assurer qu’il n’y a pas de carrière sous le terrain à bâtir. Dans le cas contraire, il faudra les remplir et cela a un coût faramineux ! Un terrain en pente est aussi plus difficile à construire,  cela suppose des coûts de terrassement qui sont également assez chers et enfin le raccordement aux différents réseaux. S’il n’est pas déjà effectué, il sera à votre charge… On vous laisse imaginer la facture !

Pour que l’aventure soit belle et ne tourne pas au vinaigre, il y a enfin un dernier point à prendre en compte : le voisinage. On n’achète rarement un terrain à bâtir dans un coin complètement reculé. Faire construire une maison engendre beaucoup de nuisances pour les voisins. Afin qu’ils les supportent mieux et qu’ils ne vous agressent pas, présentez-leur les plans avant le démarrage du chantier. Expliquez-leur ce que vous comptez faire et comment. Quand on est informé, que l’on connaît les propriétaires et qu’un lien se tisse, les choses se passent mieux.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée